Le Conseil de la Magistrature sur les rails au Grand Conseil valaisan

Malgré une fronde haut-valaisanne, l’organe de surveillance de la justice a le vent dans le dos. Il devrait être définitivement accepté jeudi.

08 mars 2016, 11:25
Censé redonner confiance en la justice valaisanne, le Conseil de la magistrature fera l'objet d'un vote final jeudi.

   SACHA BITTEL

Mardi matin au Grand Conseil valaisan, l’entrée en matière de la deuxième lecture pour le projet de Conseil de la Magistrature (CdM) a été acceptée par 87 voix contre 25 non et 2 abstentions. Les oppositions sont très majoritairement haut-valaisannes. Le vote final interviendra jeudi, mais aucun amendement n’ayant été déposé, le projet devrait être entériné, sauf surprise de dernière minute.

Le Grand Conseil s’est aussi penché sur une autre modification constitutionnelle visant à simplifier le système d’élection du Ministère public. Actuellement, le Grand Conseil élit tous les procureurs. Avec le projet, les députés le Grand Conseil n’éliront plus que le procureur général, le procureur général adjoint et les premiers procureurs, ces derniers dirigeant les offices régionaux du Ministère public. Ces magistrats forment le bureau du Ministère public qui sera chargé de nommer les autres procureurs et substituts.

Ce projet n’a pas soulevé d’oppositions et devrait être accepté lors du vote final jeudi.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de mercredi.