Le chanteur Marc Aymon entre Liban et Australie avec ses chansons du patrimoine suisse

Après avoir parcouru une partie de l’Afrique et de l’Amérique du Sud l’an dernier avec son livre-disque «Ô bel été! Chansons éternelles», le Valaisan repartira en mars et avril pour vingt concerts du Liban à l’Iran en passant par l’Indonésie et l’Australie.

20 févr. 2019, 10:13
Le projet "Ô bel été!" emmenèra Marc Aymon dans sept pays entre mars et avril.

Dingue. C’est le mot qui vient à l’esprit de Marc Aymon pour qualifier l’aventure du livre-disque «Ô bel été! Chansons éternelles», qui revisite une quinzaine de chansons du patrimoine valaisan et suisse.

A lire aussi: Marc Aymon fait renaître les patrimoines

Après l’Afrique (Kenya, Rwanda) et l’Amérique du Sud (Uruguay, Paraguay, Argentine, Pérou, République dominicaine) l’an dernier, le chanteur valaisan repart sur les routes. Au programme, en mars et avril: vingt concerts pour une tournée qui l’emmènera lui et le musicien haut-valaisan Ephraim Salzmann au Liban, en Egypte, aux Émirats arabes, en Indonésie, en Australie, en Azerbaïdjan et en Iran.

Mêler les patrimoines

«Il y aura pas mal de rencontres avec les enfants, on mêle les patrimoines», explique Marc Aymon. Qui part avec le même leitmotiv: faire prendre conscience aux gens de la richesse de leur patrimoine et les inciter à s’y pencher.