Réservé aux abonnés

Le bio, l’ennemi du bien?

Est-ce vraiment bon de consommer bio? Trop cher? Ne vaut-il pas mieux privilégier les produits régionaux? Nous avons cherché à comprendre les principaux enjeux pour l’acheteur.
15 mars 2018, 07:00
Les étals de produits régionaux changent régulièrement pour suivre les saisons.

« Une agriculture qui ne peut produire sans détruire porte en elle les germes de sa propre destruction.» De nombreux Suisses semblent approuver cette phrase de l’écologiste et romancier Pierre Rabhi.

Une étude menée en 2016 par Bio Suisse révèle que chaque Helvète dépensait en moyenne 299 francs par année en produits bio. Un chiffre en constante augmentation qui place le pays en tête de lice des consommateurs bio mondiaux. En 2017, on recensait 386  nouveaux producteurs, dont 112 en Suisse romande. L...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois