La vacance de la commission des arbitres n'influencera pas la reprise des championnats cantonaux de football

Les championnats cantonaux de football reprennent alors que l'Association Valaisanne oeuvre à la reconstitution d'une commission d'arbitrage.

23 août 2018, 21:39
Le jeu reprend sur le terrains valaisans sans une commission des arbitres en fonction au sein de l'Association cantonale de football.

La vacance de la commission des arbitres au sein de l'Association Valaisanne de Football n'influencera pas le coup d'envoi des championnats cantonaux. Cette reprise intervient sans qu'une solution définitive ne soit en place à la suite de la démission collective des membres de la CA au terme du dernier exercice. "Les membres de la commission se sont retirés, pas les arbitres. Il n'y aura pas de rencontre sans arbitre lors de cette journée", confie Aristide Bagnoud, le président de l'AVF. Comme précisé par courrier aux clubs le 17 août, le secrétariat central de l'AVF assure les convocations des directeurs de jeu. Il se chargera "de toutes les affaires courantes concernant l'arbitrage".

A lire aussi : AVF: la commission des arbitres démissionne en bloc

La pause estivale n'a pas permis de résoudre le différend qui avait éclaté entre la CA et d'autres organes de l'AVF. Pas encore semble l'expression la mieux adaptée d'un dossier qui pourrait vivre son épilogue dans un avenir très proche. "Nous ne communiquerons pas sur ce sujet jusqu'à la semaine prochaine", précise Aristide Bagnoud. "Je n'ai aucun commentaire à faire actuellementt", confie Sébastien Allard, président démissionnaire de la CA et du comité central de l'AVF.

A lire aussi : L'AVF et la commission des arbitres opposent leurs différends après la démission de cette dernière

La CA avait déploré des ingérences inadmissibles lors de désignations d'arbitres au cours de la saison dernière pour motiver sa décision spectaculaire. Le CC avait réfuté tout dysfonctionnement. Des négociations avaient abouti à un accord qui devait conduire au retour de six membres de la CA prêts à poursuivre leur mandat si leurs exigences étaient acceptées. "Nous avons reçu les propositions de la CA par courriel le 31 juillet avec en plus l'exigence que M. Sébastien Allard reprenne la présidence de la CA, mais sans avoir de contact avec le CC". Le document proposait un coordinateur pour les relations entre les deux parties. "Suite à cette exigence inacceptable pour le CC, ce dernier a décidé de former une nouvelle CA", relevait le communiqué du 17 août.