La ruée sur les inscriptions à la Patrouille des glaciers 2018 peut débuter

Les inscriptions pour la Patrouille des glaciers 2018 ouvriront le 31 août. Les équipes auront alors un mois pour s'inscrire et, une fois les patrouilles militaires retenues, un tirage au sort se chargera ensuite d'attribuer les places restantes aux équipes civiles.

23 août 2017, 14:01
/ Màj. le 23 août 2017 à 15:25
La phase des inscriptions pour l'édition 2018 ouvrira le 31 août.

L'hiver semble encore loin mais c'est bien le 31 août prochain que les adeptes de ski-alpinisme devront penser à la Patrouille des glaciers 2018. La phase des inscriptions ouvrira en effet à cette date et fermera à fin septembre. A ce sujet, peu de changements par rapport à l'édition précédente de 2016. Il faudra donc à nouveau s'inscrire par équipe de quatre, l'un des coureurs étant désigné réserviste. Les modifications de parcours pour désengorger le passage du Col de Riedmatten sont également maintenues.

>>A lire aussi: la Patrouille des glaciers fait peau neuve

Les places attribuées par tirage au sort

Environ 1700 équipes - soit 5100 coureurs au départ - seront retenues et réparties sur les quatre départs possibles de Zermatt ou d'Arolla entre le 17 et le 21 avril 2018. L'armée étant l'organisatrice de la course, la priorité est accordée aux patrouilles exclusivement militaires. Viennent ensuite les patrouilles avec guide de montagne puis les patrouilles civiles. Ces dernières seront départagées par tirage au sort. Il y a deux ans, 225 équipes étaient restées sur le carreau contre près de 500 en 2014 lorsque l'inscription à quatre participants n'était pas obligatoire. 

>>A lire aussi: Derib croquera la Patrouille des glaciers

Dernière édition du commandant Max Contesse

Pour rappel, la Patrouille des glaciers est organisée chaque deux ans depuis 1984 et se court par équipe de trois. Le grand parcours entre Zermatt et Verbier offre 53 kilomètres de difficultés pour 4000 mètres de dénivelé positif. Le petit parcours, au départ d' Arolla, est long de 26 kilomètres pour 1800 mètres de montée. 2018 sera aussi la dernière édition du commandat Max Contesse, aux commandes depuis 2014, qui atteindra l'âge de la retraite. Ce dernier se dit très confiant pour l'avenir dans la course, malgré les doutes créés par la réforme de l'armée.