Réservé aux abonnés

«La RFFA représente avant tout un investissement pour le  futur»

Beda Albrecht, chef du Service cantonal des contributions décrit les tenants et aboutissants de cette réforme dans le contexte de la pandémie de Covid-19. Jugée nécessaire pour maintenir la compétitivité du Valais, la nouvelle loi fiscale va réduire à court terme les ressources des collectivités publiques.

20 févr. 2021, 11:00
«Le Valais a adapté ses taux pour rester attractif au niveau national et international.»

Beda Albrecht, le canton du Valais a modifié en profondeur sa loi fiscale. Pouvez-vous expliquer les raisons qui ont motivé ce changement?

Sous la pression de la communauté internationale, la Suisse a dû abolir ses régimes fiscaux cantonaux et trouver des solutions pour maintenir les recettes fiscales des collectivités publiques, les postes de travail et la compétitivité de notre place économique. Les cantons ont en parallèle décidé de diminuer leurs taux d’imposition sur le bénéfice. Bien...