La nuit des longs couteaux, pour se faire peur, encore un peu...

Dès 21h30, tous les médias du pays et une grande partie du parlement se sont réunis à l'Hôtel Bellevue pour compter les voix en prévision de l'élection de mercredi et compter...tout court.
04 déc. 2018, 22:22
Beat Rieder, Philippe Nantermod et Jean-Luc Addor à l'heure du débriefing des auditions de l'après-midi.

Viola Amherd? Heidi Z’graggen? Les deux noms des candidates PDC au Conseil fédéral étaient sur toutes les bouches, mardi soir à l’heure de débuter la nuit des longs couteaux.

La succession PLR de Johann Schneider-Ammann étant quasi acquise pour Karin Keller-Sutter, c’est surtout les chances d’accéder au Conseil fédéral des deux élues démocrates-chrétiennes qui occupaient les palabres de cette soirée.

Une sauterie davantage destinée à montrer qu’on fait partie de ceux qui comptent comme politiciens ou journalistes, qu’à réellement compter les voix des candidats.

Viola Amherd est restée dans son appartement bernois mardi soir. C'est son amie et conseillère Brigitte Hauser-Süess qui terminait de mener sa campagne auprès des journalistes et des parlementaires. Photo: DR

Un semblant de suspense

Dès 21h30, les élus fédéraux, le Conseil d’Etat valaisan et quelques invités triés sur le volet ont joué à se faire peur et à se montrer exagérément pessimistes pour conserver un semblant de supense à cette double élection presque jouée d’avance.

A l’heure où nous mettons sous presse un constat s’impose: Viola Amherd s’est montrée meilleure candidate qu’Heidi Z’graggen lors des auditions et son avance, même mesurée, semble assurée. Verdict mercredi dans la matinée.

A lire aussi : Des auditions réussies pour Viola Amherd

par Stéphanie Germanier