Réservé aux abonnés

La mort du rock ou la rengaine éternelle. La chronique Jean-François Albelda

14 févr. 2021, 10:00
Jean-François Albelda, responsable Culture du "Nouvelliste".

Chaque année qui passe – pour ne pas dire chaque mois –, un vieux rockeur décati vient se vider la tripe paresseuse sur le devant de la scène médiatique, tripe où macèrent la frustration et le ressentiment depuis le tournant numérique, quand Napster et d’autres sites flibustiers ont commencé à lui mâchouiller sous le nez la poule aux disques d’or.

Gene Simmons, bassiste et figure de proue de Kiss, l’a une nouvelle fois répété en ce début février 2021 lors d&r...