Partenariat éditorial

La montée des taux directeurs s’accélère

Le commentaire de Xavier Saudan, responsable Private banking Bas-Valais BCVs
20 juin 2022, 12:00
Graph bourse 20 juin 2022

L’indice des prix à la consommation aux États-Unis enregistre une croissance de 8.6% pour le mois de mai. Il faut revenir plus de 40 ans en arrière pour retrouver une inflation aussi élevée de l’autre côté de l’Atlantique. Contrairement à ce qui était attendu, à savoir une décélération de l’inflation, celle-ci s’entête à battre des records. 

Face à cette réalité, les banques centrales accélèrent le resserrement des politiques monétaires et montent leurs taux directeurs de manière plus importante. Aux États-Unis, la banque centrale américaine (FED) a augmenté les taux de 0.75% pour les porter à 1.75%, alors même que lors du précédent communiqué elle avait indiqué sa volonté d’augmenter les taux directeurs par étapes de 0.5% jusqu’en septembre. Désormais une hausse supplémentaire de 0.75% lors de la prochaine réunion n’a pas été exclue par la FED. Il faut remonter à 1994 pour enregistrer une hausse de taux de cette ampleur. Le signal est donc fort.

Juguler l’inflation est l’objectif premier à court terme, la banque centrale s’attend à une inflation de base moyenne de 5.2% en 2022 et 2.6% en 2023. La situation économique reste solide aux yeux de la FED, celle-ci s’attend à un niveau de chômage de 3.7% en 2022, de 3.9% en 2023 et 4.1% en 2024. Ce ne sont pas des niveaux annonciateurs d’une récession. 

Première hausse des taux de la BNS
depuis 15 ans

En Suisse, la banque nationale (SNB) a surpris tout son monde en augmentant les taux de 0.5% pour les porter à -0.25%. Les taux restent toujours négatifs. C’est la première hausse des taux de la BNS depuis 15 ans. D’autres augmentations de taux pourraient suivre lors des prochaines réunions, la suivante étant prévue en septembre.

Le franc suisse s’est renforcé et se traite désormais à 1.015 contre l’EUR. A noter que nous avions brièvement atteint la parité en mars 2022 avant de revenir à 1.05 dernièrement. La BNS indique qu’elle n’interviendra pas forcément pour affaiblir le franc suisse qui, par sa force, permet de juguler en partie l’inflation importée.

La banque centrale européenne (BCE) avait annoncé une sortie des taux négatifs pour septembre. Ils sont actuellement de -0.5%. Une première hausse des taux directeur de 0.25% était attendue en juillet, puis 0.25% en septembre. Désormais une hausse de 0.5% en juillet est envisageable.