Réservé aux abonnés

La justice valaisanne n’attendra pas la constituante

Alors que le Conseil d’État envisageait de laisser la constituante réfléchir à une réorganisation de la justice valaisanne, le Parlement a exigé qu’il empoigne le problème sans tarder.
12 juin 2019, 14:30
Le parlement ne veut pas attendre la Constituante pour lancer une réflexion sur la justice valaisanne.

Le Grand Conseil s’est penché longuement au chevet de la justice valaisanne mercredi. Le diagnostic est connu: un manque de moyens humains et une organisation à revoir. Reste à choisir les remèdes, mais aussi à qui confier les soins. Plusieurs députés ont demandé ces derniers mois des réformes. Et visiblement, le parlement est assez pressé.

Lenteurs, notamment dans des dossiers économiques complexes, blocage des enquêtes par le biais de la pose de scellés, les députés semblent ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois