La gauche va attaquer Oskar Freysinger

"Le mensonge comme méthode de communication?"; "Le copinage érigé en politique du personnel". La gauche valaisanne prépare des mots très durs pour attaquer Oskar Freysinger.

08 sept. 2013, 16:07
Sion - 17 mars 2013 - Elections au Conseil d'Etat, 2ème tour - Oskar Freysinger. Photo Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

La gauche annonce qu’elle attaquera le conseiller d’Etat Oskar Freysinger lors de la session du Grand Conseil qui débute mardi.

Les députés Jean-Henri Dumont, Didier Fournier et Bernard Oberholzer ont déposé une interpellation intitulée «Le mensonge comme méthode de communication?» Les élus de gauche constatent que «le jour de son entrée en fonction, M. le chef du Département de la formation et de la sécurité (ndlr. Oskar Freysinger) a déclaré, dans l'émission Forum de la RTS la première, qu'il y avait eu 15 cambriolages ou tentatives de cambriolages à Monthey la semaine précédente. Or, il n'y aurait eu qu'une seule tentative de cambriolage qui a heureusement échoué.» La gauche n’est pas convaincue par la correction apportée par le conseiller d’Etat et elle lui demande de «s’engager à ne plus procéder comme il l’a fait.»

Les changements opérés à la tête du Département de la formation offusquent également la gauche. Dans un communiqué diffusé samedi, le parti socialiste parle de «copinage érigé en politique du personnel». Le PS promet également d’intervenir au Parlement sur cette question.