Réservé aux abonnés

La fin du monde est reportée à une date ultérieure

24 déc. 2011, 00:01
data_art_579745

L'INVITE

 

S'il y a une leçon à tirer de la saga des Mayas, c'est bien celle-ci: l'homme est toujours le principal artisan de sa propre fin.

 

Chez nous autres protestants, c'est une manie de croire que le monde va forcément vers un mieux, un progrès, tandis que les hommes, enfin sortis de l'ignorance, deviendront raisonnables. Hélas! Les prophètes de la fin du monde pour 2012 viennent nous rappeler combien l'esprit humain est faible et fragile, l'ignorance triomphante et le progrès, encore loin...

On...