La droite et les milieux économiques valaisans opposés à AVSplus

La droite et les milieux économiques valaisans ne veulent pas d'AVSplus. L'initiative des syndicats est l'un des trois objets de la votation fédérale du 25 septembre prochain.

01 sept. 2016, 09:44
René Constantin (PLR), Géraldine Marchand-Balet (PDC), Vincent Riesen (Chambre valaisanne de commerce et d'industrie), Raphy Coutaz (Bureau des métiers) et Franz Ruppen (UDC) s'opposent à AVSplus.

Le comité valaisan opposé à AVSplus a fait valoir ses arguments jeudi matin devant la presse. L'initiative, lancée par l'Union syndicale et soutenue par la gauche, propose d'augmenter les rentes du premier pilier de 10%. Infinançable, ont clamé PDC, PLR, UDC, Bureau des métiers et Chambre valaisanne de commerce et d'industrie.

"Au lancement de l'AVS en 1948, six actifs finançaient les rentes d'un retraité. En raison du babyboom, il n'y aura en 2035 plus que deux actifs pour payer les rentes d'un retraité. Dans ce contexte, impossible d'encore augmenter le revenu du premier pilier", lance le conseiller national UDC valaisan Franz Ruppen.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de vendredi.