La consommation d’alcool à risques touche surtout les personnes âgées

Les aînés sont plus sujets à une consommation d’alcool chronique à risques.

12 sept. 2016, 14:52
/ Màj. le 14 sept. 2016 à 17:30
Les personnes de plus de 50 ans sont les plus touchées par une consommation d’alcool chronique à risques.

La consommation d’alcool est considérée comme « à risques » à partir de trois verres par jour pour l’homme et deux verres par jour chez la femme. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les personnes de plus de 50 ans sont les plus concernées par ce genre de consommation. Leur corps contenant moins d’eau, ces personnes accusent plus rapidement les effets de l’alcool.

Des risques pour soi…

Un tel consommateur s’expose à divers problèmes de santé, tels que des cancers, troubles de l’équilibre, risques de chute, états de confusions mentales, mais il peut aussi devenir un danger pour les autres. Avec l’âge, la consommation d’alcool entre souvent en corrélation avec celle de médicaments, augmentant les effets de ces derniers.

et pour autrui

Si la personne conduit, elle peut donc représenter un danger pour les autres usagers de la route. Dans la sphère privée également, une telle consommation peut poser problèmes, entrainant troubles du comportement et négligence de l’hygiène.

Lancement du deuxième volet de la campagne « Combien ? »

Campagne de prévention initiée par l’Office fédéral de la santé publique, « Combien ? » invite les individus à s’interroger sur leur consommation d’alcool, afin de définir ses propres limites. Un court-métrage illustre la modification de perception induite par l’alcool.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de ce jeudi 15 septembre.

 

INFO SERVICE

Trouvez de l’aide pour vous ou pour un proche.

Connaissez-vous bien les effets de l’alcool? Faites le quiz interractif.

Evaluez votre tolérance.