La campagne bat son plein sur les réseaux sociaux, mais cela peut-il suffire pour être élu?

Plus que jamais, les candidats aux élections fédérales s'affichent sur les réseaux sociaux. Selon les spécialistes, cette campagne 2.0 peut avoir une influence sur les résultats du 18 octobre, mais les bonnes vieilles méthodes autour des tables et des verres ont encore un avenir.
11 sept. 2015, 10:54
Les réseaux sociaux vont-ils influencer la campagne électorale?

Vidéos à gogo, pastiches d'émissions télévisées ou messages incendiaires, la campagne électorale bat son plein sur le net et les réseaux sociaux. Tous les candidats, ou presque, s'y sont mis pour démultiplier les "vus", les "like" et les "partages". Mais cette nouvelle manière de séduire l'électorat va-t-elle l'emporter sur les bonnes vieilles méthodes dans les carnotzets ou sur les affiches?

Indispensable, mais pas suffisant

"Non", répond le politologue zurichois Louis Perron, qui nuance l'influence de ces réseaux. "Ils servent surtout à mobiliser ses propres troupes", explique l'expert. Ceux qui n'y sont pas relativisent la portée de ces nouveaux canaux de campagne. Quant aux autres, ils estiment qu'une bonne intervention sur Facebook ou Youtube vaut bien un placard, format mondial, dans la rue.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques du 11 septembre.