Réservé aux abonnés

La bondelle racontée par Philippe Oberson

Poisson emblématique du lac de Neuchâtel, la bondelle est moins courante que la perche sur la table des restaurants, mais sa chair délicate, généralement fumée, mérite l’attention des gourmets.

12 août 2018, 12:00
La famille de pêcheurs Oberson, (de gauche à droite) Philippe , Romain , Nicolas , Alain et Roby qui a rejoint en février dernier le paradis des pêcheurs.

Quand il en parle, il aime dire que la bondelle, c’est le pain du pêcheur. «Parce qu’on peut en pêcher toute l’année et que son abondance nous garantit une base de revenu.»

Philippe Oberson est pêcheur depuis trente-huit ans. Avec son frère Alain et son neveu Nicolas, il perpétue la tradition familiale. «La pêche, c’est un état d’esprit. On se lève tôt et on tend les filets tard le soir. Le gars qui n’est pas passionné n’arrive pas à durer dans le m...