Réservé aux abonnés

L'Histoire donnera raison à Hans-Rudolf Merz

03 mars 2009, 05:59

PHILIPPE BARRAUD JOURNALISTE

La place financière suisse est mise sérieusement en danger par les Etats-Unis et par l'Union européenne, pour des raisons qui relèvent probablement moins de la justice fiscale que de la concurrence économique. Dans cette tempête, le Conseil fédéral a raison de garder son calme, malgré les couinements des médias et des politiciens.

En créant une délégation ministérielle en son propre sein, plutôt qu'en mettant en place une task force spectaculaire mais probablement inefficace, le Conseil fédéral a fait le bon choix. La crise qui a éclaté autour du secret bancaire est ...