L'applique dentaire pour chiens fait des miracles

La prothèse dentaire canine, inventée et commercialisée par le Haut-Valaisan Tim Saciri, est en passe d'obtenir une caution scientifique allemande. La doctoresse Christine Kreuzberger, de l'université libre de Berlin, réalise actuellement une étude sur le sujet. Elle est de passage en Valais.

18 août 2012, 16:39
Dr Christine Kreuzberger a réalisé une étude sur l'applique dentaire pour chien et la recommande.

Dr Christine Kreuzberger se promène en Valais avec un chien, «Max». «Ce chien vivait en meute, mangeait des cadavres. Après quelque temps d’applique dentaire, il a pu être corrigé», se réjouit Tim Saciri. «Max» est l’un des chiens étudiés par la scientifique allemande.

Tout a commencé lorsque Tim Saciri a présenté son invention à la chambre des vétérinaires de Berlin. Celle-ci a demandé à l’université locale d’expertiser le produit, dont le nom officiel est Saciri Bite-Guard. L’étude, menée par Christine Kreuzberger, doit être rendue publique le mois prochain. Elle sera très positive pour l’applique dentaire. La scientifique est conquise. «Vous voyez, aujourd’hui il fait très chaud et le chien muni de l’applique n’éprouve aucune difficulté pour respirer, alors qu’il en aurait s’il était muni d’une muselière. Le chien s’adapte assez rapidement.» Et avec ce produit, il n’y a plus de danger pour les personnes qui croise l’animal. Même si celui-ci a un comportement inadapté.

Pour tous les chiens

L’applique est-elle une solution pour tous les chiens? «Oui, mais l’applique doit être accompagnée d’une éducation», estime  Christine Kreuzberger, «C’est un outil mis à disposition pour éduquer le chien. Il n’est pas toujours utile de la mettre tout le temps. Elle peut être utilisée dans des situations particulières, lorsqu’on ne sait pas comment l’animal va se comporter ou s’il y a un risque. Par exemple, lorsque le petit-fils vient rendre visite à son grand-papa qui possède un chien.»

L’applique Saciri n’est pas seulement utile aux propriétaires de chiens, mais également aux scientifiques. «En médecine comportementale, nous avons besoin de ce produit pour étudier les situations de conflit, pour déterminer, par exemple, si un chien s’en prend aux enfants, aux autres chiens… Avant, pour étudier ces situations, il fallait utiliser une muselière ou une laisse, mais ces instruments influencent le comportement de l’animal. Avec l’applique, nous avons la sécurité, sans que le comportement soit influencé. Il y aura moins d’erreur.»