Réservé aux abonnés

Jean-François Lovey sorti de son placard

Mis à l’écart par Oskar Freysinger, l’ancien chef du Service de l’enseignement est remis en selle par le nouveau conseiller d’Etat Christophe Darbellay.

31 mai 2017, 23:05 / Màj. le 01 juin 2017 à 00:01
DATA_ART_4682774

Les débuts de législature se suivent, mais ne se ressemblent pas pour Jean-François Lovey. Il y a quatre ans, suite à la décision d’Oskar Freysinger, il devait abandonner son poste de chef du Service de l’enseignement pour celui de chargé des affaires intercantonales. Cette année, il va de nouveau changer d’étage – il rejoint celui occupé par son nouveau chef Christophe Darbellay et abandonne son bureau sous le toit.

Darbellay: «Une sorte d’homme à tout faire»

Mais le changement n’est évidemment pas que physique. Il concerne son travail. «Je souhaite utiliser toutes les compétences de Jean-Franç...