Réservé aux abonnés

Jacques Dubochet: les racines du Prix Nobel de chimie sont en Valais

Le Prix Nobel de chimie a un peu de Valais dans sa biographie mais aussi dans ses tripes. Sion, Nendaz, Savièse et Villaz, on part en balade dans les souvenirs valaisans du savant.

19 juin 2018, 05:30
Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie 2017, dans son élément sur la prairie valaisanne.

C’est mon glacier, il est en train de mourir et c’est douloureux.» Jacques Dubochet voulait nous emmener au pied de Ferpècle dans le val d’Hérens. Parce qu’il allait déjà se promener là-haut il y a trente ans lorsqu’il a acheté son chalet, un peu plus bas, à Villaz. Et parce que c’est là qu’il monte les tours en observant le recul de la langue de glace et en le confrontant à toutes les théories climatosceptiques.

«Je ne comprends pas qu’on puisse nier le probl&eg...