Réservé aux abonnés

Il tire sur le coq qui chante

31 janv. 2017, 23:29 / Màj. le 01 févr. 2017 à 00:01
DATA_ART_4425118

Excédé depuis de nombreux mois par le chant du coq d’une voisine, un retraité a pris sa carabine en août 2016 à Arbaz et tiré sur le roi de la basse-cour. Mais son premier tir rate l’animal et tue une poule qui passe par là. Un second coup de feu touchera le coq, qui ne sera que blessé. «Il a intentionnellement tiré deux coups de feu dans le but d’abattre le coq», note le Ministère public qui souligne que l’arme de petit calibre – une carabine 22 long rifle – n’était pas déclarée. Pour cette infraction, le tireur a été condamné à quinze jours-amende avec sursis pendant deux ans pour ...