Réservé aux abonnés

«Il faudra des années pour un retour d’Ecône dans l’Eglise»

schisme Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, contredit la rumeur prétendant que la réconciliation des siens avec l’Eglise est imminente.
04 mars 2016, 23:38 / Màj. le 05 mars 2016 à 00:01
Mgr Bernard Fellay, droite, preside l'ordination de cinq pretres, tous de nationalites differentes, ce mercredi 29 juin 2005 a Econe (VS).  La ceremonie, qui a rassemble pres de 3000 personnes, etait presidee par le superieur general de la Fraternite, Mgr Bernard Fellay. Longue de quatre heures, la ceremonie s'est deroulee dans une prairie situee en contrebas de l'eglise d'Econe trop petite pour recevoir autant de monde. Les cinq nouveaux pretres viennent respectivement de France, de Suisse, d'Amerique, du Gabon et d'Australie. (KEYSTONE/Olivier Maire) SCHWEIZ ECONE PRIESTERWEIHE BERNARD FELLAY

La reconnaissance unilatérale de la Fraternité Saint-Pie X (fondée en 1970 à Ecône) par le pape François n’est pas pour cette année, selon Mgr Bernard Fellay, successeur de Mgr Lefebvre comme supérieur général de la fraternité. Il contredit ainsi les rumeurs persistantes relevées cette semaine par «Le Temps» qui prétendent que le grand pardon est imminent.

«A mon avis, ce n’est pas pour demain. Cela peut encore prendre des années», affirme Mgr Fellay qui, selon les bruits qui courent, pourrait se voir offrir une prélature personnelle. Au bout du fil, le r...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois