Réservé aux abonnés

Quand la montagne joue les armoires à glace

Le Sierrois Sébastien Morard a disséqué le phénomène d'éboulis froids. Reportage dans la Combe de Dreveneuse, sur les hauts de Monthey.

28 juil. 2012, 00:01
data_art_981077.jpg

"Regardez, c'est un glaçon". La mine réjouie, le géologue Sébastien Morard montre le capteur qu'il vient de déterrer et observe la stalactite qui s'est formée au bas du cylindre. "La preuve que le sol est gelé en permanence, la définition même du pergélisol" , sourit-il. Pourtant, rien de spectaculaire au fait de trouver quelques centimètres de glace à 3,40 mètres sous terre. Le pergélisol, c'est plutôt classique dans les Alpes. Certes. Sauf qu'à ce moment précis, Sébastien Morard ne se trouve pas sur l'arête du Cervin ni sur celle du Weisshorn. Non. Le jeune homme, vêtu d'un simple t-shirt,...