Intempéries: le Valais en alerte ce lundi

Il pourrait tomber lundi jusqu’à 25 centimètres d’eau sur les alpes valaisannes et le Haut-Valais. On pourrait passer par endroits en degré d’alerte 5 et certains axes de communication pourraient être fermés.

28 oct. 2018, 18:23
/ Màj. le 29 oct. 2018 à 05:30
Il va tomber des cordes ce lundi en certaines régions du canton.

Deux cents à deux cents cinquante litres par mètre carré. C’est la quantité de pluie qu’il pourrait tomber en 24 heures sur la région de Gondo, dramatiquement touchée voici dix-huit ans, en octobre 2000. En comparaison, lors des violentes intempéries qui avaient secoué le canton début août, il était par exemple tombé 50 litres par mètres carrés à Sion… en seulement deux heures.

À lire aussi: Neige et pluie abondantes s’abattent sur la Suisse

La région du Simplon particulièrement surveillée

Toutes les zones frontalières de l’Italie – soit tous les fonds de vallées du Grand-Saint-Bernard au Lötschental – ont été placées en alerte de degré 4 dimanche, et l’on pourrait passer en degré dans la journée de lundi. Le point le plus critique: la région du Simplon, Zermatt, les vallées de Saas et de Conches et le Binntal.

On annonce des précipitations moindres – de l’ordre de 70 litres par mètres carrés en Anniviers, sur le val Ferret ou le val de Bagnes, par exemple – sur les autres régions du canton touchées par cette vague humide remontée de la mer Méditerranée et qui touchera toute la crête des Alpes. Le gros des perturbations est attendu pour la journée de lundi, de 7 heures jusqu’à 21 heures-22 heures.

Des facteurs aggravants

De là à craindre un «Gondo 2»? Le météorologue Frédéric Glassey se garde bien de franchir le pas, en raison de «contextes radicalement différents. En raison de la période de sécheresse que nous avons connue, les sols ne sont pas sursaturés en eau comme ils l’étaient il y a dix-huit ans». Mais il y a des facteurs aggravants.

La limite pluie-neige, descendue au-dessous de 1200 mètres d’altitude ce week-end, va remonter au-delà de 2000 mètres dans la nuit de dimanche à lundi. En fondant, l’or blanc accumulé pourrait fondre et alimenter d’autant plus les rivières. Second facteur aggravant: des pluies à caractère orageux, accompagnées de rafales de vent qui peuvent accélérer la fonte des neiges.

35 états-majors sur les dents

Face à cet événement qualifié d’exceptionnel, l’Organe cantonal de conduite (OCC) s’est réuni dimanche et «suit attentivement l’évolution de la situation», explique dimanche en fin d’après-midi Stève Léger, porte-parole de la police cantonale. Le canton du Valais a mis en vigilance trente-cinq états-majors communaux et régionaux et un réseau d’observation a été mis en place.

«On peut s’attendre à la fermeture de certains axes de communication», poursuit Stève Léger. L’axe du Simplon sera lui fermé au plus tard lundi matin à 10 heures pour une durée «prévisible» de 24 heures. Une «accalmie relative» est attendue pour la journée de mardi, explique Frédéric Glassey. Il faudra attendre mardi soir que cela se calme réellement, avec une limite pluie-neige qui s’abaissera à nouveau.