Ulrichen: Sepp Blatter assure qu'il avait invité Michel Platini à son tournoi en Valais

"Il était invité, mais il n'est pas venu." Sepp Blatter organisait ce samedi son traditionnel tournoi à Ulrichen, dans le Haut-Valais. Il assure qu'il avait bien convié son meilleur ennemi Michel Platini, appelé à lui succéder à la tête de la FIFA.

08 sept. 2015, 17:00
Sepp Blatter ne s'est pas offusqué de l'absence de son meilleur ennemi, Michel Platini.

Le président démissionnaire de la FIFA Sepp Blatter a assuré que Michel Platini, favori à sa succession, "était invité" au tournoi Blatter organisé samedi à Ulrichen alors que les tensions sont très vives entre les deux hommes. "Il était invité mais il n'est pas venu", a déclaré M. Blatter lors d'un point presse avant le 18e tournoi Sepp Blatter, organisé comme chaque année à Ulrichen, berceau de la famille Blatter.

Selon M. Blatter, Michel Platini qui par le passé a plusieurs fois assisté au tournoi, était retenu par une fête donnée en Suisse à l'occasion des 70 ans de Geoff Thomson, ancien vice-président de la FIFA. Blatter et Platini, président de l'UEFA, ont été proches par le passé et Platini avait aidé Blatter à accéder à la présidence de la FIFA en 1998. Mais la tension est désormais vive entre les deux hommes.

M. Blatter a affirmé dans le quotidien néerlandais de Volkskrant du 15 août que Platini aurait évoqué la prison pour le dissuader d'être candidat à sa réélection à la tête de la FIFA en mai dernier. Cette menace voilée aurait été faite par Platini au frère de Sepp Blatter à Zurich quelques heures avant le vote qui allait conduire à la réélection de M. Blatter à la tête de la FIFA. Quelques jours après sa réélection, M. Blatter annonçait qu'il démissionnait mais restait en poste jusqu'a un prochain congrès chargé d'élire son successeur.

Dimanche dernier, le journal Welt am Sonntag a rapporté que M. Blatter aurait commandé un article très négatif sur Michel Platini, portrait que l'instance mondiale a transmis à diverses rédactions de journaux. Interrogé sur la candidature de Michel Platini à sa succession à la tête de la FIFA, M. Blatter n'a pas souhaité commenter: "Je n'entre pas dans ces considérations jusqu'à ce que le situation soit claire, sinon on dira que je veux entrer dans la lutte autour de la présidence".

L'élection à la présidence de la FIFA est prévue le 26 février à Zurich. Outre Platini, sont également candidats, à l'heure actuelle, le Sud-coréen Chung Mong-joon, le président de la Fédération du Libéria Musa Bility ainsi que l'ancienne star du football brésilien Zico.