Pollution au mercure dans le Haut-Valais: le canton et Lonza main dans la main

L'Etat du Valais et Lonza marcheront main dans la main afin de résoudre la problématique de la pollution au mercure entre Viège et Niedergesteln.

23 janv. 2014, 08:15
Entre 1930 et le milieu des années 70, Lonza a utilisé ce canal pour déverser ses déchets industriels, dont du mercure.

Le canton du Valais va collaborer avec l'entreprise Lonza afin de s'attaquer à la pollution au mercure entre Viège et Niedergesteln, annoncent jeudi dans un communiqué conjoint les autorités valaisannes et l'entreprise chimique. Lonza s'engage à préfinancer les coûts de l'identification des zones polluées.

L'entreprise préfinancera également l'assainissement des parcelles les plus polluées dans la zone d'habitation de Turtig. Elle entend agir ainsi en acteur socialement engagé, sans pour autant reconnaître sa responsabilité dans la pollution des parcelles en question, indique le communiqué.

La question de la responsabilité des acteurs impliqués est actuellement étudiée par le Département des transports, de l'équipement et de l'environnement (DTEE). Du côté de Lonza, on souhaite éclaircir cette question au plus vite, a indiqué l'entreprise.

Lonza a bien déversé du mercure entre 1930 et 1976 dans un canal d'évacuation traversant la zone habitée de Turtig. Mais tout aurait été fait conformément aux dispositions en vigueur à l'époque, a précisé Raoul Bayard, responsable du site de Lonza à Viège.

Mesures supplémentaires

Un comité de coordination va être mis sur pied. Il chapeautera des groupes thématiques, qui auront pour tâche de trouver des solutions concrètes en terme d'assainissement des sites pollués et de santé publique, écrivent les concernés.

Ce comité de coordination se composera des conseillers d'Etat Jacques Melly et Jean-Michel Cina, ainsi que de deux membres du conseil d'administration de Lonza.

Les analyses effectuées jusqu'à présent dans la zone d'habitation de Turtig ont permis d'identifier dix parcelles dépassant le seuil d'assainissement de 5mg/kg sur les 36 parcelles examinées. Une deuxième étape d'investigation est en cours sur 43 parcelles supplémentaires.

En attendant, le canton a émis une interdiction de planter ou consommer des fruits et légumes sur les parcelles incriminées. Elles ne peuvent pas être utilisées comme place de jeux pour les enfants.

Entre Viège et Niedergesteln, la contamination au mercure concerne au total 280 parcelles, dont un tiers environ en zone d'habitation. Le canal pollué s'étend sur onze kilomètres. Les premiers signes de présence de mercure ont été constatés en 2010 et 2011 lors des travaux préparatoires du chantier de l'autoroute.