Lötschental: au pays des Tschäggättä

Les personnages aux masques de bois effrayants ont fait la célébrité de la vallée haut-valaisanne. A chaque carnaval, les créatures attirent la foule.

16 févr. 2015, 16:05
Les Tschäggättä séduisent chaque année touristes et indigènes.

Ils sont partout. Les Tschäggättä - ces personnages typiques du Lötschental et portant des masques effrayants - guettent, puis se ruent sur les passants, particulièrement les passantes, dans les quatre villages de la vallée (Kippel, Wiler, Blatten et Ferden). Difficile de ne pas les entendre arriver; tous portent des cloches qu’ils agitent avec force en balançant leurs hanches constamment.

Public séduit

Les étranges créatures apparaissent le 3 février – lendemain de la Chandeleur – et agitent la population jusqu’au mercredi des cendres. Avec des spectateurs sous le charme. A l’image des centaines de personnes les adulant lors du cortège de Wiler samedi dernier.

Première trace écrite en 1860

La tradition des Tschäggättä date de la nuit des temps, mais la première attestation de leur existence date  de 1860. Et ce, grâce à un curé de la vallée de Conches qui voulait les interdire. Pour justifier son souhait, il a fait une description précise de ces créatures.

Découvrez, dans nos éditions payantes de mardi, d'où viennent ces étranges personnages ainsi que l'interview d'un Haut-Valaisan qui s'est déguisé pendant trente ans à tous les carnavals de sa vallée.