Le préfet du district de Conches veut qu'on le libère du loup

29 moutons tués en moins de 20 jours. La vallée de Conches et son préfet Herbert Volken se révoltent. Ils demandent que Berne déclare la région "zone libérée du loup".

12 juin 2013, 15:50
Les 14 moutons tués le 31 mai passé, au village de Münster.

Depuis le 4 juin passé, le président de Münster-Geschinen Gerhard Kiechler et le préfet du district de Conches Herbert Volken avaient demandé que leur région soit déclarée "libre de loups". Il pourrait y en avoir deux, voire trois en ce moment. Leur colère est montée, après que le prédateur a occis 29 moutons en moins de 20 jours, plus 13 cerfs et 4 chevreuils auxquels se sont encore ajoutés 9 autres moutons mortellement blessés et 9 autres disparus. "Cela suffiit", déclarent-ils. Berne n'est pas de cet avis et l'OFEV (Office fédéral de l'environnement) veut enquêter davantage sur le loup et les conditions de gardiennages des troupeaux, notamment par des chiens. Mais d'ores et déjà le préfet avertit: si la Confédération ne fait rien, alors la vallée de Conches prendra des mesures.