Réservé aux abonnés

La sentinelle du climat

Reportage avec un météorologue zurichois qui mesure le réchauffement climatique au Jungfraujoch.

27 déc. 2018, 00:01
DATA_ART_5758578

Si Donald Trump était monté au Jungfraujoch ce mardi-là, il se serait heurté à un mur blanc: nuages, rafales de vent et chutes de neige à -11°C. Aveuglé par les caprices du ciel, il aurait alors décrété en 280 signes que le réchauffement climatique était non seulement une légende urbaine mais aussi montagnarde.

Pour l’aider à ouvrir les yeux, on lui aurait conseillé de prendre un peu de hauteur. Il lui aurait suffi de monter en ascenseur sur une centaine de mètres, puis de grimper sur deux étages les escaliers interdits aux grappes de touristes indiens ou japonais. Il aurait frappé à la porte d...