Sans les communes de Simplon et de Termen, le parc naturel est compromis

La Confédération a donné son feu vert à des aides financières pour permettre la création de trois parcs naturels, dont un dans la région du Simplon. Toutefois celui-ci est compromis, deux communes d'importance (Simplon et Termen) s'étant retirées du projet.

22 août 2013, 12:57
Le col du Simplon photographie ce vendredi 8 juillet 2005. Le President de la province italienne de Verbano Cusio, Paolo Ravaioli et le conseille d'Etat valaisan du departement des transports, Jean-Jaques Rey-Bellet ont inaugures la pierre commemorative pour le bicentenaire de la route napoleonienne du Simplon ce vendredi 8 juillet 2005. Il y a 200 ans cette annee que la route franchissant le col du Simplon a ete ouverte sur l'ordre de Napoleon Bonaparte. (KEYSTONE/Olivier Maire)

Trois nouveaux parcs naturels pourraient voir le jour d'ici quatre ans dans les régions du Simplon, de Neckertal (SG/AR) et de Schaffhouse. La Confédération a donné son feu vert à des aides financières d'un total de 1,9 million de francs sur trois ans pour permettre leur création.

Le projet schaffhousois, auquel sont associées plusieurs communes allemandes, serait le premier parc naturel transfrontalier, indique l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) jeudi. Il serait également le premier parc préservant la flore et la faune du Plateau Suisse.

Le projet de Neckertal veut quant à lui mettre en valeur les paysages naturels et ruraux de la région ainsi que le cours d'eau du Necker et l'histoire de la broderie. Ces deux projets "complètent idéalement le paysage des parcs suisses", estime le Réseau éponyme.

Projet valaisans compromis

Le Valais compte déjà deux autres parcs. Le Simplon constitue un des sites culturels et naturels les plus intéressants de Suisse grâce au paysage de col et à son rôle historique de passage commercial, souligne l'OFEV.

Toutefois il est compromis. Deux communes d'importance, soit celle de Simplon et celle de Termen, se sont retirées du projet ces dernières semaines, précise le Réseau des parcs suisses. Les responsables doivent décider prochainement s'ils souhaitent poursuivre leur démarche malgré tout.

Les trois candidats ont désormais quatre ans pour finaliser leur projet et obtenir le label "Parc" de la Confédération. La Suisse compte actuellement 14 parcs naturels régionaux.