Giroud: la Cogest poursuit ses investigations

La commission de gestion confirme ce mardi qu'elle poursuivra ses investigations sur le rôle de l'Etat et de ses services dans l'affaire Giroud. Cette décision est liée à la révélation d'une facture la semaine dernière.

04 févr. 2015, 06:40
Les parlementaires devront se prononcer une seconde fois, sans doute à la rentrée.

La commission de gestion du Grand Conseil (Cogest) poursuivra bel et bien ses investigations sur le rôle de l’Etat et du conseiller d’Etat Maurice Tornay dans le cadre du volet fiscal du dossier Giroud. Cette décision était pressentie depuis la révélation mercredi dernier d’une facture de révision des comptes de la cave de Giroud en 2002/2003, laquelle porte le libellé de la Fiduciaire de l’Entremont tenue à l’époque par Jean-Marie et Maurice Tornay.

Ce dernier a rappelé que cette facture ne se réfère pas à la tenue des comptes, chose que la DAPE reconnaît dans son enquête. Pour éclairer cela, le coprésident de l’UDC Jérôme Desmeules avait prévenu qu’il demanderait la création d’une commission d’enquête parlementaire aux pouvoirs élargis si la Cogest ne poursuivait pas ses investigations.

Le président de la Cogest Narcisse Crettenand précise que «Maurice  Tornay a souhaité être entendu par notre commission. Il le sera. Nous allons aussi lui poser des questions»

Les commissaires ont confirmé hier leur volonté d’approfondir le dossier, à la lumière des faits révélés mais restent limités dans leur mandat. «Notre travail consiste à investiguer sur le rôle de l’Etat dans ce dossier pour s’assurer que ses organes ont fonctionné correctement. Les nouveaux éléments parus dans les médias ces derniers jours ne nous forcent pas à rouvrir le rapport. Cependant, la Cogest analysera un certain nombre de points complémentaires et prendra les mesures nécessaires le cas échéant. Nous laissons le soin à Dick Marty d’investiguer sur la facture en tant que telle», explique Narcisse Crettenand, président de la Cogest qui ne souhaite pas s’étendre davantage. Pour rappel, le procureur extraordinaire Dick Marty a été nommé pour enquêter sur un volet de l’affaire Giroud et sur la dénonciation pour abus d’autorité et gestion déloyale contre Maurice Tornay, le procureur général et le chef du Service des contributions.

Narcisse Crettenand confirme  toutefois l’information donnée par le 19:30 mardi soir. Les membres de la Commission de gestion ont bien reçu un mail de Dominique Giroud. Il ne peut pas en dire plus car le contenu du message électronique «est adressé aux membres de la Cogest à titre strictement confidentiel!» Le porte-parole de Dominique Giroud, Marc Comina confirme également qu’un tel mail a été envoyé à la Cogest et que son contenu disculpe Maurice Tornay, un élément que ne confirme pas Narcisse Crettenand.