Fraude à la pollution: deux poids lourds italiens interceptés à Saint-Maurice

Deux infractions graves à la loi sur la circulation routière ont été constatées sur des poids lourds italiens en l’espace de quatre jours.

28 août 2020, 10:46
Les fraudeurs ont été dénoncés auprès du Service de la circulation routière et de la navigation ainsi que de l’Administration fédérale des douanes.

Les 21 et 25 août, deux ensembles de véhicules lourds italiens ont été interceptés dans le cadre de contrôles techniques spécifiques. Lors des vérifications d’usage, un système de fraude à l’AdBlue a pu être mis à jour par les spécialistes du Centre de compétence du
trafic lourd (CCTL).

Dans les deux cas, un boîtier additionnel de type émulateur avait été installé au niveau du système susmentionné, afin de désactiver ce dernier.

L’AdBlue, qu’est-ce que c’est?

L’AdBlue est une solution aqueuse composée à 32,5% d’urée et à 67,5% d’eau déminéralisée. Son utilisation permet de transformer 85% des polluants (oxydes d’azote, appelés NOx) en vapeur d’eau et azote inoffensif.

En contrevenant aux normes antipollution en vigueur ainsi qu’à la redevance douanière RPLP perçue en relation avec les émissions polluantes produites par les différentes normes Euro, la société de transport effectue de belles économies.

Les deux chauffeurs et leurs patrons ont été dénoncés auprès du Service de la circulation routière et de la navigation ainsi que de l’Administration fédérale des douanes, pour toutes les infractions commises, annonce la police cantonale dans un communiqué.

Deux garanties d’amende pour un montant total de 16 490 francs ont été encaissées.
 

A lire aussi: Saint-Maurice: des fraudes au système de dépollution des poids lourds ont été dénoncées (12.04.2018)