Finances: l'Etat du Valais a réalisé une marge record en 2017

Comme chaque année, la commission des finances du Grand Conseil a recalculé la marge d'autofinancement de l'Etat pour 2017 en tenant compte des montants mis de côté dans des fonds spéciaux. Le résultat est impressionnant.

04 juin 2018, 14:44
Le ministre des finances Roberto Schmidt se retrouve en bonne posture pour faire avancer ses idées de baisses fiscales.

381,6 millions. C'est la marge qui ressort du compte 2017 de l'Etat du Valais. Un record absolu.

Attention, ce chiffre n'est pas celui écrit dans le compte officiel, qui se clôt avec une marge d'autofinancement de 209,7 millions. Mais la commission des finances du Grand Conseil a refait le calcul en tenant compte des montants qui ont été mis de côté dans des fonds spéciaux. C'est là un exercice comptable qu'elle réalise chaque année pour avoir une vision plus claire de la situation financière de l'Etat. Les députés veulent savoir ce qui s'est réellement passé durant l'année, en gommant l'effet comptable des sommes mises de côté et des montants qui ont été puisés dans les réserves.

Par exemple, en 2017 l'Etat a mis 30 millions dans un fonds de compensation de fluctuation de recettes. Cet argent n'a pas été dépensé, il est juste mis en réserve, comme le ferait un privé mettant des sous de côté en vue des moments plus difficiles.

En tenant compte de ces montants mis en réserve et des sommes prélevées dans les fonds existants, la commission des finances arrive à ce chiffre de 381,6 millions de marge d'autofinancement. Ces dix dernières années, cette marge retravaillée n'a dépassé que trois fois les 300 millions; le précédent record avait été établi en 2010 avec 357 millions.

Sans surprise, la commission des finances qualifie le compte 2017 de l'Etat du Valais, qui enregistre 3,3 milliards de francs de dépenses, de «très bon». Le Grand Conseil analysera ce compte lors de sa session de juin.