Réservé aux abonnés

Finalement ouf!

MICHELE PRALONG - codirectrice du Théâtre du Grütli à Genève

09 juil. 2011, 05:01

Tout juste débarquée sur sol américain, je découvre sur les nombreuses chaînes d'information l'agitation du procès américain du moment: une tristissime affaire d'infanticide. La mère s'en sort finalement avec un non-lieu, mais quatre ans ferme pour avoir menti à la cour.

Ah! Le mensonge. Voilà qui rappelle le destin de la femme de chambre du Sofitel, qui est passée de victime à coupable en un temps record, un temps d'ailleurs davantage dicté par le système médiatique que par le système judiciaire.

Et le pivot de ce retournement, c'est aussi le mensonge. Nafissatou Dialo a menti. Qui plus est, ...