Réservé aux abonnés

Fidèle à elle-même

Interface livre une nouvelle oeuvre intense et facile d'accès. «La légende dorée» parle d'une quête initiatique.

11 mars 2008, 05:02

Dans un rayon lumineux à peine perceptible apparaît un corps prostré. Tout de noir vêtu. Une légère ondulation fait glisser de longs cheveux blonds sur le sol. Le corps se cambre en arrière, les jambes s'entrouvrent. Un homme s'approche en rampant pour se blottir en position foetale entre les cuisses.

Ainsi s'ouvre «La légende dorée», la nouvelle création de la compagnie Interface. L'espace scénique se transforme ensuite en un cercle qui ne se défera plus jusqu'à l'aboutissement. Animales, sens...