Fête nationale: pas de souci pour le premier soir de festivités

Le premier soir de festivités liées à la Fête nationale n'a engendré aucun débordement. L'interdiction générale de faire des feux a été bien respectée.

01 août 2018, 10:05
Aucun débordement n'a été constaté le 31 juillet (ici au Bouveret).

Les festivités de la première soirée de la Fête nationale se sont déroulées sans accroc. Aucun évènement grave n’a été signalé à la police cantonale, que ce soit sur le plan sécuritaire ou en lien avec l’interdiction générale de faire des feux pour les particuliers. «Tout laisse à penser que la suite se déroulera dans le même esprit», espère Stève Léger, porte-parole. «Nous comptons sur le bon sens de la population qui semble avoir compris que la situation pouvait être dangereuse.»

A lire aussi : Interdiction de feu: peut-on quand même faire sa grillade?

Si une infraction à l’interdiction devait tout de même être constatée, l’auteur serait dénoncé par la police au service cantonal du feu et écoperait d’une amende (pouvant aller jusqu’à 5'000 francs). Selon la gravité des dégâts, une poursuite pénale peut être envisagée. «La responsabilité civile des coupables ne rembourserait alors que partiellement ou pas du tout les frais engendrés. Braver l’interdiction représenterait une négligence grave», conclut Stève Léger.