Réservé aux abonnés

Et si c'était de nouveau la bonne heure… sur le four? Le débriefing de Stéphanie Germanier

10 mars 2018, 05:30
Stéphanie Germanier, journaliste.

Depuis deux semaines, je m’étonnais de l’heure qui retarde sur le four. Deux semaines que je dénonçais haut et fort cette bizarrerie qui n’a, semble-t-il, interpellé que celles qui le frottent et s’y frottent de très près.

Il a fallu attendre l’obligée Journée des droits de la femme, jeudi, pour que nous soit servie l’incroyable explication. Une dingue histoire de géopolitique énergétique fait que tous les appareils branchés sur le réseau européen souffr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois