Réservé aux abonnés

En réalisant une élection parfaite, Viola Amherd se révèle elle, tout comme un nouveau Valais

Il y a deux mois encore, personne n’imaginait qu’une femme, PDC, haut-valaisanne, discrète et qui pense large pourrait faire revenir, seulement dix ans après la retraite de Pascal Couchepin, notre canton au Conseil fédéral.

05 déc. 2018, 20:36 / Màj. le 06 déc. 2018 à 06:30
Viola Amherd et Karin Keller-Sutter, une élection à l'unisson.

C’est la magie d’un processus, l’irrationnel d’un moment, la symbolique d’une communion qui a réuni tout un pays durant quelques heures mercredi matin.

Viola Amherd, la bosseuse qui a traversé trois législatures et les travées du Palais fédéral sans éclat mais aussi sans fard se retrouve devant la presse du pays avec le vice-chancelier de la Confédération qui verbalise pour la première fois ce qu’elle fera désormais de sa vie. «Madame la conseillère fédé...