En quelques semaines, le nombre de candidats au Conseil d'Etat a presque doublé

Ils veulent tous en être, du gouvernement valaisan version 2017. Depuis plusieurs semaines les surprises s’amoncellent autour de la campagne pour l'élection au Conseil d'Etat. Le PS penche pour la liste ouverte, le PLR présente deux candidats, l'UDC menace de lancer un joker dans le Haut, le PDC doit tempérer l'affaire Darbellay et un mouvement citoyen est en passe de se lancer dans la course. Le Nouvelliste fait le point.
11 oct. 2016, 14:46
/ Màj. le 12 oct. 2016 à 06:30
Ils sont plus nombreux qu'attendus à vouloir devenir conseiller d'Etat l'an prochain.

On la prédisait aussi calme qu'une mer d'huile. Et pourtant, la campagne en vue des élections au Conseil d'Etat 2017 a complètement changé de visage en moins de quelques semaines. Le nombre de candidats déclarés ou potentiels a presque doublé durant ce laps de temps et alors qu'on annonçait aucun grand chambardement, la nouvelle donne laisse penser que cette course électorale sera plus passionnante que prévue.

Bataille dans le Haut

Si les trois sortants qui rempilent partent avec un net avantage, les candidats officiels sont eux challengés par une nouvelle formation et des jokers que les partis tiennent en embuscade, au cas où la campagne devait se jouer dans le Haut du canton.

Découvrez l'état de lieux à moins de six mois de l'élection dans nos éditions papier et numériques du 12 octobre. 

par Stéphanie Germanier