Réservé aux abonnés

Du gaz est apparu au cours du forage

Le percement sous le Léman porte ses fruits. Il y a bien du gaz mais Petrosvibri ne crie pas encore victoire. L'entreprise veveysanne ne sait pas encore si le site est exploitable ou non.

06 mai 2010, 05:03

«C'est alors que nous avons du gaz provenant des grandes profondeurs qui est monté en résurgence», raconte Philippe Petitpierre, vice-président de Petrosvibri qui a investi 22 millions de francs dans ce projet. C'était il y a quelques semaines, alors que le forage entrepris à Noville était parvenu à une distance de 3850 mètres. «Il n'y en avait pas en quantité suffisante pour crier victoire et nous ne savons toujours pas ce que nous allons trouver», précise-t-il immédiatement. «Nous avons...