Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Double jeu

20 déc. 2007, 05:59

OTAGES DE COLOMBIE

Ne jamais céder au chantage des terroristes. Les Etats occidentaux ont régulièrement bafoué cette règle qu'ils ont eux-mêmes édictée en la proclamant haut et fort intangible. Aujourd'hui encore la France se propose de mener des négociations avec un groupe d'ultra-gauche qui a érigé la prise d'otages comme arme de guerre. Les militants des FARC se considèrent comme des combattants révolutionnaires. Ils versent pourtant dans le crime de droit commun, ajoutant à l'enlèvement le meurtre gratuit et la participation au trafic de drogue.

Les chefs des FARC savent très bien que leur chance d'obtenir une victoire militaire confine au zéro absolu. En 40 ans d'opposition armée, ils n'ont rien obtenu, se contentant d'éprouver régulièrement leur capacité de nuisance. Une guérilla, en stratégie, peut se contenter de tenir alors que le gouvernement qui tente de la réduire doit impérativement remporter des succès militaires.

En internationalisant la question des otages,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias