Des envahisseurs dans votre jardin. Par Lionel Balet, paysagiste

04 mai 2019, 11:00
Lionel Balet, paysagiste.

Les néophytes envahissantes ou plantes exotiques envahissantes sont des plantes non indigènes, introduites volontairement ou non et qui parviennent à s'établir dans la nature et à proliférer par manque de facteurs régulateurs (parasites, herbivores, concurrence). En général, les néophytes envahissantes s’installent d’abord discrètement en quelques endroits, puis parviennent à coloniser de nouveaux sites, pour enfin se répandre rapidement et devenir véritablement envahissantes.

Expansion

Dès le milieu de la phase de colonisation, la population d’une néophyte envahissante commence en général à s’accroître exponentiellement et son impact augmente de plus en plus rapidement. Les pertes économiques qu’elle va induire peuvent ainsi atteindre des centaines de milliers de francs par année à l’échelle d’une région ou plusieurs dizaines de millions à l’échelle d’un pays. 

Dangers

•    la perturbation de l'équilibre écologique des écosystèmes (biodiversité, etc.) 
•    la santé (allergies, asthme, brûlures) 
•    la sécurité (obstruction des cours d’eau, déstabilisation de leurs rives, difficulté d’accès) 
•    l’économie publique ou privée (endommagement des infrastructures, envahissement des cultures, augmentation des frais de production)

Les principales en Valais

En Valais, les espèces contre lesquelles il faut lutter en priorité sont les suivantes:

•    Ambroisie (Ambrosia artemisiifolia) 
•    Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) 
•    Renouée du Japon (Reynoutria japonica) 
•    Séneçon du Cap (Senecio inaequidens) 
•    Buddléa de David (Buddleja davidii) 
•    Bunias d'Orient (Bunias orientalis) 
•    Solidage du Canada (Solidago canadensis)

 

La renouée du Japon.

 

Moyens de lutte

Quelques coups de tronçonneuse ne suffisent pas à venir à bout d’un envahisseur. Sous terre, les racines ont suffisamment de vigueur pour redonner naissance à une plante. Si vous les observez, veuillez vous renseigner auprès d’un professionnel pour adopter la bonne méthode. Vous pouvez également trouver de plus amples renseignements sur le site www.neophytes-envahissantes.ch

En savoir plus: Le site de l'Association valaisanne des paysagistes