Réservé aux abonnés

Des données au service des partis

Dans une campagne de porte-à-porte, le PLR utilise du big data pour cibler ses électeurs potentiels.
16 juil. 2019, 00:01
Andrea Caroni, links, und Beat Walti, enthuellen den Slogan fuer die Wahlen 2019 waehrend der Delegiertenversammlung der FDP Schweiz am Samstag, 4. Mai 2019, in Flawil. (KEYSTONE/Christian Merz) SCHWEIZ FDP DELEGIERTENVERSAMMLUNG

Dans les rues d’Aarau ces jours-ci, le jeune candidat au Conseil national Yannick Berner (26 ans) du Parti libéral-radical (PLR) dispose d’un nouvel outil de campagne: l’application Walk, produite par la firme américaine ecanvasser. Une première en matière de démarchage politique. Alimentée par des données collectées par l’Institut gfs.bern, l’application fonctionnant avec Google Maps géolocalise les rues où le jeune candidat va trouver le plus de sympathisants. Résultat: une plus grande chance de rallier à ses idées politiques des votants hésitants qu’en procédant totalement au hasard.

Dans la...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois