Réservé aux abonnés

Derrière les combats, les reflets de la passion

La beauté des combats des reines passe par les bêtes mais aussi par les acteurs et spectateurs qui vivent cette finale.

07 mai 2017, 23:57 / Màj. le 08 mai 2017 à 00:01
Aproz - 7 mai 2017  - Finale nationale de la race d'Hérens.Photo: Sabine Papilloud REINES17

Etre spectateur d’un combat de reines, c’est vibrer intensément. La foule présente ce week-end à Aproz ne dira pas le contraire. Car tout ici échappe aux logiques des hommes, tant la puissance et l’énergie qui se dégagent de ces luttes ne trouvent d’explication que dans les instincts de ces vaches. Ce sont elles, et elles seules, qui décident de l’intensité et du tempo qu’elles entendront donner au spectacle. Mais la beauté de ces combats trouve aussi son corps dans l’âme des éleveurs, rabatteurs et de tout ce petit monde qui encadrent et subliment cette grande fête.

Des émotions omniprésentes

...