Réservé aux abonnés

De la perversité de la gratuité, la chronique de Romain Carrupt

27 févr. 2018, 11:20
/ Màj. le 27 févr. 2018 à 20:00
Romain Carrupt, étudiant en droit à l’Université de Neuchâtel.

«Le Nouvelliste» propose des contenus de qualité. Dommage qu’il faille payer pour les lire. Mammut propose des vestes de ski de qualité. Dommage qu’il faille payer pour les porter. La seconde assertion sonne faux à tout un chacun. Pas la première. On la lit régulièrement sur les réseaux sociaux lorsqu’un article payant est partagé. 

Comment en est-on arrivé à ne plus concevoir que la production d’informations a un coût? La réponse n’est plus un mystèr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois