Coronavirus: que doit-on faire lundi matin lorsqu’on est parent?

Sans école, sans structure d’accueil et sans la garde des grands-parents, comment les parents doivent-ils s’y prendre dès lundi vis-à-vis de leur employeur? Tentative de réponses dans le flou actuel.

13 mars 2020, 19:00
Les écoles brusquement fermées, c'est le casse-tête pour les parents.

Dès lundi, les enfants seront confinés à la maison car interdits d’école et de structures de garde traditionnelles. Si des solutions de secours doivent encore être mises en place par le canton pour éviter que les familles ne fassent appel aux grands-parents (population à risque dans cette pandémie), tout le monde va devoir trouver sa solution.

Les parents sont-ils obligés de se rendre au travail lundi?

Si les familles n’ont pas de solutions de garde, les parents ont en principe le droit de rester, un temps, à domicile tout en conservant leur salaire. C’est l’article 324a du droit des obligations qui règle cette situation. Les parents sont pourtant priés de trouver une solution à long terme, si la situation est appelée à durer. Le Tessin, qui a déjà fermé ses écoles durant la semaine, a mis sur pied des solutions de garde dans certaines salles de classe. Cela, pour les personnes sans solution et particulièrement pour les enfants de personnes appelées à être présentes à leur poste de travail notamment le personnel de soin ou tous ceux qui assurent un service public essentiel.

Si l’on n’a pas de solution, peut-on le cas échéant amener les enfants chez les grands-parents?

Non, surtout pas, puisque ce sont les séniors qui sont les personnes les plus à risque et qui pourraient développer des complications en cas de contamination. Le Conseil fédéral ou encore Pro Senectute déconseillent absolument le mélange des générations et c’est pour cela que des solutions de soutien devront être mises en place par le canton durant les semaines à venir.

A lire aussi: Le danger des petits-enfants pour leurs grands-parents

Combien de temps les parents peuvent-ils rester à la maison?

Normalement, un parent a droit à trois jours par an pour s’occuper de ses enfants, en cas de maladie. Dans ce cas extraordinaire de fermeture prolongée, ce seront aux employeurs et aux employés de trouver une solution commune, solution qui pourrait passer par le travail à domicile, quand cela est possible.

Les parents peuvent-ils demander des vacances au dernier moment pour pouvoir s’occuper des enfants?

Non, en principe les vacances doivent être annoncées suffisamment tôt pour que l’employeur puisse pallier l’absence. Il a donc le droit de refuser une requête dans ce sens. Mais il est toujours possible d’en faire la demande étant donné le ralentissement d’activités attendu dans de nombreux domaines. Des heures de récupération pourraient aussi être prises durant cette situation exceptionnelle.