Coronavirus: les mesures annoncées par le Conseil fédéral rassurent le Valais économique

Le Conseil fédéral a débloqué 42 milliards de francs pour soutenir l’économie dans le cadre de l’épidémie de coronavirus. Une annonce qui réjouit Vincent Riesen, directeur de la Chambre valaisanne de commerce et d’industrie. Il en appelle aussi à la responsabilité des patrons et des employés.

20 mars 2020, 18:15
Vincent Riesen se félicite de voir que les appels des entreprises ont été entendus par le Conseil fédéral.

Quarante-deux milliards de francs pourront être débloqués par la Confédération pour soutenir l’économie dans le cadre de l’épidémie de Covid-19. Les nouvelles mesures annoncées réjouissent les acteurs économiques, notamment en Valais.

«Il faut ce qu’il faut», réagit, rassuré, Vincent Riesen, directeur de la Chambre valaisanne de commerce et d’industrie. «Ce que je trouve très positif, c’est que beaucoup des demandes que nous avions fait remonter au canton ont été adoptées. Ce qui montre que cette chaîne, qui part des entreprises et remonte jusqu’au Conseil fédéral, fonctionne.»

A lire aussi: Coronavirus: pas de confinement général en Suisse, les groupes de plus de 5 personnes amendés

Une inquiétude subsiste toutefois. «Les loyers restent une grosse charge pour beaucoup d’entrepreneurs», poursuit Vincent Riesen, qui espère que des solutions pourront être trouvées rapidement. «La situation est extrêmement grave. On parle ici de mesures économiques de survie. C’est pour ça que ce paquet économique est important. Il va aider les entreprises à ne pas prendre des risques inconsidérés.»

Le responsable économique en appelle en outre à la responsabilité des patrons et des employés de tout mettre en œuvre pour que les recommandations sanitaires soient respectées dans les industries et sur les chantiers.

​​​​A lire aussi: Coronavirus: le Conseil fédéral ne veut pas d’une fermeture obligatoire des chantiers

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch