Constituante: doit-on inscrire l’égalité hommes-femmes dans la Constitution? Les partis et mouvement répondent

L’élection à la constituante se tiendra le 25 novembre. On vous résume les thématiques essentielles qui ont émergé durant la campagne, liste par liste. Question numéro 3: doit-on inscrire l’égalité hommes-femmes dans la Constitution?

20 nov. 2018, 12:01
Les 130 personnes qui auront pour tâche de réviser la Constitution valaisanne seront élues le 25 novembre.

Le scrutin historique de la constituante se déroulera ce dimanche 25 novembre. Six cent quarante-cinq candidat-e-s espèrent décrocher l’un des 130 sièges disponibles pour écrire la future Constitution du Valais. Les citoyens, pour certains, ont déjà voté par correspondance. Les autres doivent rapidement faire leur choix. Comment se retrouver parmi les nombreux thèmes qui ont émergé durant cette courte campagne? «Le Nouvelliste» dresse succinctement les dix questions clés qui ont occupé le devant de la scène. 

Pour cet exercice, les présidents de partis s’expriment à titre personnel. Le mouvement Appel citoyen (AC) a consulté l’ensemble des 96 candidats et le grand public. Néanmoins, il estime qu’«enfermer les futur-es constituant-es dans un carcan oui-non est contraire à l’esprit de liberté et d’enrichissement qui devrait guider les travaux».

Doit-on inscrire l’égalité hommes-femmes dans la Constitution?

 

UDC et Union des citoyens

Non, car l’égalité parfaite ne sera jamais atteinte. En revanche, la Constitution doit garantir que chaque individu puisse évoluer dans la sphère privée ou dans le monde du travail avec les mêmes conditions équitables.

PDCVr

Oui. Le fait de se poser cette question démontre toutefois que les vrais enjeux ne sont pas dans l’écriture d’un article constitutionnel. L’inscription dans la Constitution suisse n’est de toute évidence pas suffisante dans le quotidien et la pratique. L’égalité de genre doit prendre de multiples chemins. Toutes les sphères qui composent notre société doivent s’en inspirer.

Valeurs libérales-radicales

Oui. Cette égalité doit enfin dépasser le stade des intentions. En termes de salaires, de conditions de travail, il faut pouvoir garantir sa finalisation. Idem pour ce qui concerne la protection de la personnalité. Tolérance zéro pour toutes les formes d’abus!

Appel citoyen

Les valeurs de respect, de justice et de cohésion exigent d’ancrer un principe fort dans la Constitution. Les participants à la primaire d’Appel citoyen ont jugé ce critère fondamental, en l’acceptant à plus de 74%. Ensemble vers l’égalité!

Parti socialiste et gauche citoyenne

Oui. L’Etat doit prendre toutes les mesures propres à promouvoir l’égalité de fait entre les femmes et les hommes. L’Etat doit s’assurer de la parité hommes-femmes sur les listes électorales.

Les Verts et Citoyens

Oui, même si elle est déjà garantie par la Constitution fédérale. Plus concrètement, il faut inscrire l’égalité salariale et ainsi que la parité des sexes sur les listes électorales dans les élections au système proportionnel.