Réservé aux abonnés

Constituante: au nom de Dieu tout-puissant, le vote dès 16 ans et pour les étrangers?

Un an après son élection, la constituante n’a pas encore pris de décision définitive. Mais des positions ont déjà récolté une majorité en commission. Celles qui font le plus parler les élus concernent le droit de vote et la mention de Dieu dans le préambule.

03 déc. 2019, 18:00
Felix Ruppen (PDC noir) et Gabrielle Barras (UDC) ont été portés par leurs pairs à la coprésidence 2020-2021 de la constituante. Ils rejoignent Emilie Praz (Appel citoyen) et Yann Roduit (PDC).

A quoi ressemblera la nouvelle Constitution valaisanne? S’il est bien trop tôt pour le dire, un an après l’élection des personnalités chargées de la réviser, certains éléments commencent à émerger. Des commissions de la constituante se sont, en effet, déjà mises d’accord sur certaines positions. «Le Nouvelliste» l’a appris, en marge de la quatrième session plénière de cet organe, mardi à Monthey.

C’est notamment le cas de la commission qui ...