Comptes 2013 du Valais validés à l'unanimité par le Grand Conseil

Les chiffres rouges des comptes 2013 ont été acceptés à l'unanimité vendredi par le Grand Conseil valaisan.

13 juin 2014, 18:28
grand_conseil

Le Grand Conseil valaisan a accepté à l'unanimité vendredi les chiffres rouges des comptes 2013 de l'Etat du Valais. La droite est plus que jamais favorable au maintien du frein aux dépenses et à l'endettement, la gauche veut l'assouplir, voire le supprimer.

Introduit en 2002, ce double frein ne fait pas l'unanimité au plénum. Certains y voient un instrument qui entraîne les finances publiques dans une spirale négative. D'autres, à l'instar du chef du département des finances Maurice Tornay, considèrent qu'il est un instrument judicieux.

Lors de l'entrée en matière mardi, les députés ont unanimement qualifié les résultats financiers 2013 du canton de "mauvais". En fin de session vendredi, ils les ont unanimement acceptés, par 95 voix et 3 abstentions.

Période financièrement difficile

Les comptes de l'Etat du Valais sont dans le rouge. Une situation que le canton n'avait plus connue depuis 2003. Avec des recettes de 3,13 milliards de francs et des dépenses de 3,19 milliards, le compte de fonctionnement boucle sur un excédent de charges de 53,5 millions de francs.

Au niveau des investissements, le canton affiche une marge d'autofinancement de 119,1 millions de francs, inférieure de près de 60 millions de francs aux attentes. Elle ne peut couvrir que 59% des investissements.

L'insuffisance de financement de 82,6 millions de francs a été couverte par un recours à l'emprunt. L'endettement net du canton passe à 1,2 milliard de francs. Le canton entre dans une période financièrement difficile. Elle devrait durer quatre ans, selon Maurice Tornay.